Faux, la mairie de Lumumba n’a interdit l’accès à ses installations aux personnes non vaccinées contre la Covid-19

0
183
  • Une noté publiée sur les réseaux sociaux en date du 29 juin dernier et relayée par la page Facebook Polele Polele Congo, affirme que le maire de Lumumba dans la ville de Pointe-Noire, se basant sur la note qui accompagne ces écrits, a interdit l’accès à la mairie à toute personne n’ayant pas été vaccinée contre la Covid-19.

Une image montée

Contacté par Congo Check, le maire de Lumumba, Pierre Joachim Gomakick , s’est dit surpris de voir une note pareille en circulation et a affirmé que c’était de la désinformation. Il a assuré n’avoir jamais signé un avis du genre. «Cette note est fausse. Je ne sais pas d’où elle sort et quel est le but derrière les initiateurs de cette dernière », a-t-il déclaré.

Aucune note affichée à la mairie de Lumumba

Pour sa part, Nayah Gomo Gomo, journaliste basé à Pointe-Noire, a affirmé à Congo check qu’aucune note du genre n’a été affichée à la Mairie. Ce dernier qui s’est rendu sur les lieux, et a également parlé au maire, qui déclare : « nulle part sur les murs de la mairie que ce soit à l’entrée ou à l’intérieur, je n’ai vu cette note affichée ».

Pendant que plusieurs pays africains sont confrontés à la troisième vague de la maladie de Covid-19, des fausses déclarations inondent la toile et constitue un danger pour la réussite des campagnes de vaccination. La vaccination est l’un des piliers de riposte contre cette pandémie. Les organisations sanitaires, ont appelé à une adhésion massive des populations à la vaccination, fustigeant les inégalités entre les Etats riches et pauvres dans la distribution des vaccins anti-Covid. Selon le Fonds de Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), de nombreux parents en République Démocratique du Congo refusent de se rendre dans les centres de santé pour faire vacciner leurs enfants alors que le nombre de cas de coronavirus continue d’augmenter dans le pays. Cette résistance est en partie liée au flux de fausses informations sur les vaccins, qui circulent dans la communauté. D’où la nécessite d’une sensibilisation générale pour couper cette tendance, source de la propagation de la maladie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here