Ce photographe s’appelle Mohammed Al-Azzawi et il ne pleurait pas le départ de Messi du Barça, mais plutôt l’élimination de son pays en 2019

0
219

Un montage photo, circulant sur internet depuis le 08 août, montre les pleurs de Lionel Messi et ceux d’un homme derrière une caméra, avec comme légende que ce dernier pleurait aussi le départ de la Pulga du Barça. C’est faux. Les deux photos ont été prises sur deux continents différents, à des dates différentes et, même si c’est dans le domaine du sport, les deux photos n’ont pas été prises dans le même contexte. On vous explique tout dans cet article.

« Plusieurs cameramen et journalistes ont pleuré avec Messi. Nous te souhaitons bienvenu à Paris. », note faussement la page « Projet international ».

C’est un groupe Facebook, crée en 2019, le 28 octobre. Le premier nom étant « Mon projet group » avant de devenir, le 6 août 2020, « Projet international ». Le numéro associé au groupe et même la région de sa localisation renseignent que c’est au Congo Brazzaville que la page a été créée (vous pouvez voir ces informations gratuitement en cliquant sur l’onglet « Transparence sur la page », sur Facebook).

Contexte de l’apparition de l’infox

Le 05 août, c’était un coup de tonnerre dans le monde des médias. Lionel Messi et le Barcelone n’avaient pas pu signer un prolongement ou renouvellement de contrat. La star allait partir du club où il venait de passer 20 ans de carrière et gagné 6 ballons d’or. Le club le confirmait sur ses pages des réseaux sociaux et plusieurs journalistes l’avaient très vite confirmé aussi.

Le 08 août, soit 3 jours après cette annonce, Lionnel Messi tenait une conférence de presse où il confirmait son départ. Pris d’émotion, il n’avait pas pu retenir ses larmes. Des photos et vidéos de la scène furent très vite partagées. Il était même venu dans la salle déjà en pleurs, comme vous pouvez le voir sur cette vidéo. Le journaliste n’est visible nulle part.

C’est en cette date que des montages photos on commencé à circuler, où on semblait montrer des journalistes qui, eux aussi, pleuraient le départ de Messi.

L’origine de la photo du photographe qui pleurait

Le 22 janvier 2019, le Qatar battait l’Irak sur un score de 1-0. But marqué par Bassam Al-Rawi, à la soixante-deuxième minute. Et c’est fut le score final. C’était lors de la phase d’élimination directe de la coupe d’Asie des nations, les huitièmes de finale.

À voir ce score de 1-0, on peut bien comprendre l’émotion et la tension dans le stade. C’est dans ces contexte qu’on a photographié le photographe Mohammas Al-Azzawi, pleurant face à cette défaite. Voici la photo intégrale, non rognée du photographe.

Voici même un autre tweet dans lequel on montre sa photo, toujous en pleurs, essayant de continuer son travail.

Comment avons-nous eu tous ces résultats ?

Pour vérifier une photo sur internet, c’est facile. Il suffit d’avoir les astuces qu’il faut. Nous avons téléchargé la photo et l’avons mise dans un outil de recherche inversée d’images. C’est l’application Image Search Reverse. Elle est gratuite et vous pouvez aussi l’utiliser. Nous avons eu des résultats récents, et beaucoup (3 sur les 4 premiers résultats) qui semblaient confirmer que c’était bel et bien un photographe qui pleurait au départ de Messi. D’ailleurs, les résultats étaient en espagnol, ce qui aurait pu tromper notre vigilance.

Mais un des 4 premiers résultats, en anglais, disait que c’était un photographe Irakien qui pleurait l’élimination de son pays.

Nous avions alors un début de piste. Mais le post datait de 4 jours, ce qui ne nous aurait pas beaucoup aidé.

Nous avons donc fait recours à un moteur de recherche inversée d’images différent : TinEye. Avec cet outil en ligne, c’est en vrai un navigateur, on peut classer les photos des plus anciennes aux plus récentes.

C’est ainsi que nous avons pu remonter et retrouver la photo aux alentours du 25 janvier 2019. Deux ans presque, donc, avant le départ de Messi.

Nous avions donc ainsi une preuve formelle que c’était ancien.

Après il a été simple de trouver les noms et les réelles circonstances de son apparition, en tapant les mots clés « journaliste irakien pleure ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here